RECHERCHER UN PHOTOGRAPHE PAR SON NOM :

THIERRY LATHOUD

  • Gris Icône Instagram
  • Facebook

Autodidacte, Thierry Lathoud a été influencé par la peinture impressionniste, mais aussi par des peintres comme Malevitch, Nicolas De Stael etc. Le photographe a une vision très singulière des espaces urbains, des paysages et des personnes. En recherche continue de nouvelles techniques capables de restituer son regard sur le monde, il propose à travers sa photographie une nouvelle relation entre réalité et abstraction.

Cacophonie urbaine

La ville est un endroit où paraître « invisible » peut devenir vraisemblable.

Au cours d’un voyage en Inde, et notamment à Varasani, j’ai imaginé interpréter par la photo les bruits et mouvements de la foule, du trafic cependant bien réels, pour les rendre invisibles.

Cette cité indienne nous livre un univers dans un trafic qui semble mouvant et dont on devine le vacarme assourdissant. Dans cette série "Cacophonie urbaine" le travail photographique en flou de filé et pause a permis la retranscription du visible en invisible. On perçoit plus qu’on ne voit une vision réelle de ce que l’image renvoi.

https://www.thierry-lathoud.com/cacophonie-urbaine

Là-bas

Cette nuit j’ai rêvé, rêvé d’un passé, rêvé d’un avenir,
 d’un océan, j’ai rêvé de prendre le large.

Cette série nous raconte un rêve et aussi l’absence, le vide.La route choisie n’est qu’une histoire imaginaire nous transportant dans une balade entre montagne et mer sans oublier des flash-backs sur un passé ou plutôt sur le poids d’un passé .. Ce voyage fait référence à une femme ou peut-être une mère tantôt attiré, tantôt rejeté. Cette balade se poursuit au travers de paysages trouvant leur force dans des noirs et blancs sans concession rappelant les blessures et obstacles d’une vie.

Cette histoire autobiographique a été édité en 2018 aux éditions Corridor Eléphant .

Mer et plage

Nous aimons, à la mer regarder l’horizon. Notre regard et notre imaginaire appellent à l’évasion.Seulement nous ne pouvons aller plus loin. Nous sommes face à une Frontière , de l’autre coté c’est l’inconnu.Frontières et paysages constituent des représentations, naturelles marquées par l'appropriation individuelle et collective des populations .
Ici le flou d’un pinceau c’est s’ouvrir à de nouvelles possibilités à une autre façon de voir le monde.
https://www.thierry-lathoud.com/mers-et-plages