• Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram

PHILIPPE BLACHE

Je suis né en bordure de Toulouse France, en 1948, dans une grande maison, où on élevait des porcs, de la volaille et où on avait un verger et un jardin potager.
 De par ma mère, le milieu de la peinture était l'ordinaire dans ma jeunesse. La photographie me paraissait plus mystérieuse que la peinture, c'était ce que je pensais à l'époque. J'ai fait mes premières armes avec un 24x36 Miranda… inspiré par Edward Weston, je suis allé à Arles pour les rencontres de la photographie en 1972 et en 1973. Là j'ai eu des maîtres prestigieux…  J'ai débuté les expositions avec la Galerie Michèle Chomette installée à Paris en 1980, nous exposions en Europe et aux USA. En 82 je dois arrêter la photographie pour cause de santé.  Pour travailler assis, je choisi de rester auprès des peintres afin réaliser leurs lithographies et cela jusqu'en 2015. Je reprends contact avec la photo, grâce à la Galerie Esther Woerdehoff de Paris en 2008, puis avec Rachel Hardoin de la Galerie 15 Martel à Paris et pour finir avec la Galerie Contemporary Podbielski de Milan, avec lesquelles j’expose souvent.
A Meudon j'ai un tout petit atelier. Je travaillais à la chambre Linoff, maintenant avec un Pentax 6x7, soit avec un Hasselblad ou un Rolleifleix et parfais avec un Nikon. Mes clients sont essentiellement les galeries et leurs collectionneurs, en Suisse et à l’étranger.
Je développe et fixe sur la pellicule le passé, pour en faire un présent rémanent dans nos mémoires, et ouvrir nos yeux pour que des rêves s’allument. Nous sommes des orphelins, prisonniers de nos corps, s'interrogeant sur le sens de la vie, à la recherche de notre humanité dans un monde de vies imbriquées. Mes natures mortes comme mes nus sont en opposition avec la vacuité de nos sociétés, elles nous rappellent que notre existence est courte. Je photographie, pour survivre à l'usure des jours et rester serein.

Natures mortes

Nus

Paysages

RECHERCHER UN PHOTOGRAPHE PAR SON NOM :