RECHERCHER UN PHOTOGRAPHE PAR SON NOM :

PELLY ANGELOPOULOU

  • Gris Icône Instagram
  • Facebook

L'artiste belgo-greque Pelly Angelopoulou est née à Athènes, Grèce. Elle a étudié la peinture, l'histoire de l'art et la mosaïque à l'École des Beaux-Arts d'Athènes. Peu de temps après la fin de ses études, elle rentre aux Beaux-Arts mais cette fois-ci, pour enseigner.

 

Au tout début de sa carrière, elle a présenté deux expositions personnelles à la galerie Zygos à Athènes avec un grand succès. Son art suscite l’intérêt des collectionneurs et des musées, comme la Galerie Nationale Grecque et le Musée Vorres qui ont ajouté ses œuvres à leurs collections.

La prochaine étape fut le début d'une carrière internationale. C'était une série d'expositions individuelles, organisée, dans des musées à Tokyo, Osaka et Utsunomiya, par le groupe principal d'édition Yomuri (éditeur d'un des journaux les plus populaires et les plus estimés du Japon, le "Yomuri Shimbun") en collaboration avec le département japonais des affaires culturelles.

 

De nature aventureuse, elle a décidé de quitter la Grèce, ainsi que toutes sortes de sécurité et de stabilité personnelles et professionnelles. Elle devait vivre au Japon, mais elle s'est retrouvée à Bruxelles.

C’était par hasard, puis un choix, car elle aimait le caractère international de la ville qui lui donnait la chance d’être en contact avec des gens du monde entier. Basée à Bruxelles, elle a exercé des activités artistiques dans de nombreux pays comme des expositions individuelles ainsi que des commandes privées et publiques en Belgique, en Grèce, en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, aux États-Unis et aux Émirats Arabes Unis.

 

Elle a eu des honneurs et des succès, mais sa carrière et sa vie n’ont pas été faciles, ils ont eu beaucoup de vagues qui l’avaient malmenée. Ses expériences ont influencé et ont façonné son art et son point de vue sur les humains et les sujets sociaux.

En 2008, elle a une exposition individuelle au Musée Royal d'Art et d'Histoire au Cinquantenaire à Bruxelles, dans la salle abritant les antiquités grecques.

La même année, son œuvre "couronne" a été installée au Vatican.

Pendant une période de 3 ans, elle a vécu entre Bruxelles et Moscou, à l'invitation du collectionneur russe Ismail Akhmetov. Ce fut une expérience formidable, car elle a eu la chance d'être en contact avec toutes sortes de personnes et leurs vies à Moscou, Saint-Pétersbourg et dans les petites villes et villages provinciaux.

Elle souhaitait être informée en profondeur sur le riche patrimoine culturel russe en musique, théâtre, danse, arts visuels et rencontrer des artistes. Mais elle souhaitait également connaître les conditions de la vie réelle.

 

En Russie, elle a participé à des projets d'art et des expositions et en 2012, à la Biennale de Moscou avec "Reliquarium", une installation média mixtes.

Récemment, elle travaille sur des œuvres commandées et parallèlement elle explore de nouvelles formes d’expression qui l’aideraient à exprimer toutes ses questions sur ses préoccupations et ses visions sur des sujets concernant les identités sexuelles, les races, la politique, les arts, les classifications sociales, la rencontre et le métissage des cultures, des genres et des époques.

Elle a également mené des recherches minutieuses sur l'intégration sociale et culturelle des communautés.

 

 

Musées et collections privées

 

Les œuvres de Pelagia Angelopoulou se trouvent dans des musées, dans des collections privées et publiques ainsi que dans des monuments historiques en Europe, aux États-Unis et au Japon.

L'œuvre de Pelagia Angelopoulou a fait l'objet de nombreux essais publiés dans des journaux et magazines en Europe, aux États-Unis, au Japon et aux Émirats Arabes Unis.

 

 

L'œuvre de Pelly Angelopoulou par le

Professeur Manos Stefanidis

 

Le caractère unique de l'œuvre de Pelly Angelopoulou réside dans le fait qu'elle a réussi à s'éloigner des strictes limites du cadre ainsi que de la représentation stérile de la réalité. Elle crée des œuvres en relief et tridimensionnelles d'un genre de Pop art intemporel. Elle combine dans ses compositions, peinture, collage, sculpture et même architecture. Si l'abacule est le symbole de la structure minimale, le fondement sur lequel repose l'ensemble de notre monde, ainsi qu'une image, alors l'œuvre de Pelly Angelopoulou peut être considérée comme étant profondément géométrique et notionnelle au sens du structuralisme ou de l'art sémantique. Structurer l'art d'une manière conceptuelle. Et c'est là exactement que naît une pléthore d'expressions, telles que l'austérité de la structure, la somptuosité de l'image produite, la mise en valeur de la matière, des unités fragiles ou modestes et la splendeur du résultat final de sorte que histoire et tradition sont reproposées d'une manière aussi impressionnante qu'originale. Une de ses recherches récurrentes est la poursuite du spirituel à travers la corrélation de la matière et l'interprétation de l'histoire en termes contemporains. Voilà pourquoi son œuvre est capable d'émouvoir et de parler à l'homme du XXIe siècle.

 

 

Publications Principales

 

"The Greek Painting, 1966-1986” (La peinture grecque, 1966-1986), publié par le Musée National Grec des Beaux-Arts, 1986.

Angelopoulou Pelagia : Monographie, "The Modern Greek Mosaic" (La mosaïque grecque moderne), publié par "Yomuri Shimbun", Tokyo, Japon, 1991.

"Allotrope Aesthetics" Monographie, (Esthétiques allotropes), publié par le Ministère Grec de la Culture, 2004.

"Mosaic and Architecture" (Mosaïque et architecture), publié par la Fondation Achmetov, Moscou, 2011

"Reliquarium", publié par "Musivum Gallery", Moscou, 2011.

“Alternative views”

Mes collages ont l'objectif de créer une représentation visuelle du monde excessivement virtuel dans lequel nous vivons. À l’ère des fausses nouvelles, des fausses photos, des photoshop et des vidéos sur youtube, je voudrais capturer, par le biais du collage, son essence.

Une collection d’images, allant du banal au classique, issues de centaines d’années d’évolution humaine, elles changent de signification en réaction entre eux et les spectateurs. Cela devient presque interactif puisque chaque personne obtiendra quelque chose de différent en fonction de l'image individuelle qui lui parle ainsi que de l'ensemble.

Et si une vidéo youtube pouvait être transformée en une image statique ? Je tente de donner ma version et provenant d'un fond de mosaïque, les images deviennent les pièces qui composent le collage afin de créer une autre image nous permettant d'oublier que chaque partie a également un sens.

“Π+Α, unconventional correlations”project

C'est une alter réalité créée par la collaboration entre l'esprit conscient et les obsessions des provocateurs créatifs Π.Α et A.L (Axel Leotard)

Le sujet concerne l'inclusion, il évite le piège du regroupement social, l'attitude du "nous" et des autres mais se concentre sur "nous les humains". Il s’inspire de créations, de vies et d’un dialogue intime progressivement développé entre deux amis qui échangent leurs commentaires et observations sur les normes sociales et politiques établies.

Ils soulèvent des questions concernant les identités, les classifications sociales, la rencontre et le métissage des cultures, des genres et des époques, des arts. L’interprétation visuelle a été réalisée d’une manière incontestable et plus reconstructive que déconstructive, faisant parfois appel à l’humour, au sarcasme ou même au romantisme.

Elle cherche plus à encourager la réflexion qu'à imposer des doctrines.

Les œuvres sont créées à partir d’images sélectionnées parmi des milliers d’images et recueillies méticuleusement pendant des années. Images tirées de livres d'art, de magazines d'art, de magazines et de journaux et de photos personnelles. Très puissants par eux-mêmes, ils sont devenus les hiéroglyphes pour raconter des histoires et leur impact sur les humains.