CLAUDIA VIALARET

  • Gris Facebook Icône
  • Gris Icône Instagram
  • Gris LinkedIn Icône

J’ai une formation en Arts plastiques et j’ai hésité longtemps entre peinture et photographie, me demandant laquelle pourrait me donner le plus de liberté. J’ai choisi la photographie numérique car c’est une pratique souple et adaptative, qui permet de chercher rapidement la composition d’une image ou les nuances d’une couleur. Cependant, j’utilise cette technique comme un peintre.

J’appréhende la photographie de manière tactile, en plasticienne. Partant du réel et avec un grand besoin d’imaginaire, j’ai mis au point plusieurs processus pour transformer la représentation. Le support papier froissé de la photographie imprimée puis repris en photo m’a permis, à partir de ce geste simple, de mener une recherche personnelle en me détachant de la réalité. Tout en m’inspirant de la littérature, de la poésie et de l’histoire de l’art, j’ai construit peu à peu mon univers d’images personnelles.

Souffle

Passionnée depuis longtemps par la texture des images, j’aime le plaisir du mouvement et le toucher des tissus. Les photographies de mes modèles danseur et danseuse sont imprimées sur satin de soie. Le tissu manipulé est photographié en l’une de ses torsions, laissant apparaitre les corps dansants dans la brillance et la légèreté de la soie.

Paysages

Pour continuer ma recherche de l’impression sur soie, les prises de vues rapportées de mes voyages, m’ont fait imaginer des paysages entre réalité et fiction.Tempétueux, paisibles, solaires : ces paysages sur soie dessinent les torsions du ciel dans celles du tissu. Ils nous invitent à une grande randonnée parmi le passage du vent.

Origines

Cette série fait appel à notre inconscient collectif. Elle nous renvoie aux origines des mythes et des contes qui traversent nos civilisations européennes. Dans ce passé lointain, l’homme et la nature étaient comme entrelacés dans une fusion primaire, liés par un contact sensible qui semble perdu à jamais.

Divers

Caravagesques

Distorsion et appropriation sont les mots-clefs qui conduisent ma démarche dans cette série où je m’empare et m’inspire des oeuvres de Caravage.
À partir du froissement manuel et numérique d’images extraites des oeuvres du peintre ou reprenant ses mises en scène, j’ai créé des images inédites qui font écho à l’utilisation que Caravage faisait lui-même sur ses toiles du pli, du modelé et de la lumière.