RECHERCHER UN PHOTOGRAPHE PAR SON NOM :

BERNARD COSTE

  • Gris Icône Instagram
  • Facebook

La photographie de Bernard Coste tire le fil d’une écriture intérieure qui s’interroge sur la condition humaine et s’apaise dans la contemplation de la nature : privilégiant le noir et blanc et le style épuré. Voyageur attentif et lucide, conscient des impasses de la photographie de voyage, son regard se porte sur le monde avec une retenue empreinte d’humour et de poésie.

Son travail s’ancre dans une culture argentique et une pratique approfondie de la chambre noire. Sa curiosité lui a permis de s’ouvrir avec sérénité aux possibilités qu’offre le numérique avec, pour l’essentiel : le plaisir préservé du beau tirage, désormais possible sur des papiers Fine Art. Photographe complet, il sait à l’occasion, suivant les préceptes de Brodovitch, « oublier la technique » pour jouer avec les procédés alternatifs voire rudimentaires, tel le Holga, afin d’écouter le regard du monde à distance des diktats technologiques. 

Dark landscapes and other dreams

« ... peuplé(s) de nuées ombrageuses, de continents illusoires, de ténèbres infernales et, çà et là, d’éclats de lumière qui surgissent en réminiscence d’un paradis antérieur. » Nimbes noirs, Valentine Oncins 

Dark landscapes and other dreams est issu d’un vagabondage photographique réalisé par Bernard Coste au Japon, notamment dans l’extrême nord d’Hokkaido, entre 2016 et 2018, souvent en hiver. 

Les photographies de cette série, à plusieurs lectures, nous conduisent comme à la lisière de notre propre inconscient, dans les parages de cette forme mystérieuse de tristesse qui nous parle à mots tus. 

Dans cet univers singulier, à la fois austère et généreux, le regard du photographe n’a de cesse de repousser, pour nous, les ténèbres ; prenant le risque d’images fantasques voire paradoxales : lointains crépusculaires, neiges affolées, incertaine banquise, mais aussi bêtes captives, songes sourds, à moins qu’ils ne soient grinçants. 

Les paysages sont magnifiés, les visages furtifs ; la nature prend ici le pas sur la présence humaine, et la pureté sur le trouble. Avec Dark landscapes and other dreams, Bernard Coste nous offre une œuvre où les traces de lumière poudroient de sublime notre originaire solitude. 

Marie Meulien 

* Paysages sombres et autres rêves 

Dream 1

Dream 2

Dream 3